En tant que créateur d’entreprise, le choix de la forme juridique de votre structure est très important. Elle a en effet un impact sur les régimes fiscal et social, mais aussi dans une certaine mesure sur le succès de votre activité. Si plusieurs statuts sont prévus par le législateur, on constate depuis quelque temps déjà que de plus en plus d’entrepreneurs choisissent de créer une EURL.

Entreprise Universelle à Responsabilité Limitée, cette forme sociétale découle de la SARL. On note en conséquence certaines similitudes entre les deux. L’EURL présentent toutefois certaines particularités et de nombreux avantages qui justifient qu’il soit préférable de créer une EURL. Si cet article est un bon début pour connaître tous les atouts de ce statut on vous en dit plus à la suite sur pourquoi c’est un excellent choix.

Un capital librement fixé par l’entrepreneur

Créer une EURL ne nécessite pas de disposer d’un capital minimum fixé par le législateur comme c’est le cas pour une SA. Il peut être d’un euro ou plus, tout dépend alors des finances dont vous disposez, de l’activité dans laquelle vous souhaitez vous lancer et de l’ampleur de cette dernière.

Qu’il s’agisse de proposer des produits ou des services, le montant du capital de départ est librement déterminé par l’entrepreneur. Il faut toutefois prévoir les frais liés aux formalités de création de l’entreprise, ces derniers étant relativement élevés en comparaison d’une entreprise individuelle.

Une gestion simplifiée

Créer une EURL ne nécessite pas que vous ayez des associés, ce qui simplifiera grandement la gestion de votre entreprise. En effet, contrairement à une SARL où de nombreuses décisions sont habituellement du ressort des assemblées générales, dans une EURL les décisions sont prises par le seul associé.

Il n’y a en conséquence aucun rapport ou procès verbal à établir, ce qui constitue par ailleurs un gain de temps non négligeable dans la prise de décision. Vous pouvez aussi en confier la gestion à un tiers, cette possibilité devenant une obligation quand l’associé unique est une personne morale.

Le choix du régime d’imposition

Créer une EURL vous donne la possibilité de choisir votre régime d’imposition. Si par principe les bénéfices qui sont réalisés par une EURL sont soumis à l’impôt sur les revenus, vous pouvez choisir de soumettre ces bénéfices à l’impôt sur les sociétés.

Pendant toute la durée de cette option les bénéfices réalisés seront alors imposés à l’IS au taux de 15% si la somme est inférieure ou égale à 38 120 euros. Au delà le taux d’imposition qui s’appliquera est de 33,33%.

L’intégration du conjoint à la société

Créer une EURL vous donne la possibilité de travailler avec votre conjoint au sein de la même structure. Ce dernier mettra alors ses connaissances au service de l’entreprise en tant que conjoint collaborateur.

S’il est vrai qu’il est interdit par la loi que celui-ci touche des revenus, il a toutefois le droit de bénéficier d’une protection sociale, ce qui est une contrepartie non négligeable pour le travail qu’il aura à effectuer.

Choisir de créer une EURL présente plusieurs bénéfices. Afin de prendre une décision en toute connaissance de cause, il reste toutefois conseillé de vous faire accompagner par un professionnel avisé. Il saura vous présenter les différentes formes de sociétés et vous conseiller sur le statut qui protégera au mieux vos intérêts.