Vous avez suffisamment travaillé pour quelqu’un et souhaitez devenir votre propre chef. Si vous avez pour projet de créer une EURL, découvrez ici les avantages de ce statut ainsi que toutes ces implications. Pour que votre entreprise soit créée dans des normes adéquates, il faudra connaitre quelques détails techniques sur les mécanismes de sa création et de son fonctionnement. Pour vous faciliter la tâche, les entreprises comme Agence Juridique vous proposent des services qui vont vous permettre de mieux vous orienter aussi bien dans les méandres de la législation que celles de la fiscalité.

EURL ou SASU ?

Si votre rêve est de détenir toutes les parts de votre future société, cela est très simple à réaliser. Deux statuts s’offrent à vous dans ce cas pour la réalisation de votre projet. Vous allez soit créer une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) soit une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).

En créant une EURL, vous allez pouvoir donner l’orientation que vous voulez à votre entreprise, sans avoir une obligation de reddition de comptes.

Comment créer une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ?

L’EURL est une société à responsabilité limitée. Il ne lui est exigé aucun capital social minimal.  Le montant de son capital social est librement fixé en fonction de la taille, de l’activité exercée ainsi que des besoins en capitaux de la société. En un mot, outre le fait qu’une EURL est dirigée par un seul associé, elle remplit exactement les mêmes modalités qu’une société de type SARL (Société à Responsabilité Limitée).

Voici les étapes à suivre pour créer une EURL en France.

Rédaction des statuts de l’entreprise

Le statut contient l’ensemble des règles juridiques, sociales et fiscales qui vont régir de fonctionnement de votre entreprise. Il contient aussi la dénomination ainsi que le siège social de l’entreprise. Vous pouvez décider de le faire vous-même ou de confier cette tâche à des professionnels. Vu l’importance de ce document, la solution la plus efficace est de confier sa rédaction à des professionnels pour créer une EURL. Posez-vous alors allégrement dans votre nid douillet et laissez faire les experts.

Mais avant la rédaction des statuts, le futur chef d’entreprise doit se renseigner à propos des conditions d’accès et d’exercice de son activité.

Adoptions des statuts

Après avoir rédigé les statuts, vous devez ouvrir un compte bancaire et y verser tout le capital qui sera alloué à votre entreprise. Ensuite, vous procédez à la nomination du gérant si vous ne voulez pas assurer en personne la gestion directe.

Par ailleurs vous devez élaborer un état des actes accomplis pour le compte de la société en gestation.

L’immatriculation de l’entreprise

C’est la dernière étape dans le processus pour créer une EURL.  Elle permet d’être inscrit de manière officielle au registre du commerce et des sociétés.

Pour cela, le futur chef d’entreprise doit se rendre dans un Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Il doit y déposer toutes les pièces du dossier d’immatriculation de l’entreprise.

Il est aussi possible de déposer les dossiers en ligne. En quelques clics, vous pourrez remplir une fiche et donner des copies des documents.

Voilà ce qu’il faut savoir pour créer une EURL. Et si vous êtes trop occupé, ne vous faites pas de souci. Des entreprises spécialisées à l’instar d’Agence Juridique sont là pour s’occuper de tout pour créer une entreprise. Grace à leur conseils, vous allez pouvoir jouir de services et de conseils qui vous permettront dans un premier temps de mettre en place votre EURL et ensuite de bien la gérer tout en l’optimisant au mieux.