L’un des points important de l’économie française a été soulevé dernièrement. Il s’agit de la mise en valeur de l’économie circulaire qui constituerait l’un des leviers de la richesse du pays. En effet, une augmentation de la Taxe générale sur les activités polluantes est à prévoir courant 2018 selon la secrétaire d’Etat auprès du ministère de la transition écologique, Brune Poirson. Cela va de paire avec l’objectif mis en place par le gouvernement sur l’optimisation des déchets. En recyclant ces derniers, un nouveau mode de production pourrait relancer l’économie en général. Ce projet permettra en effet la création d’emploi, la préservation des ressources naturelles et la contribution du pays à maîtriser le réchauffement climatique. Par ailleurs, la plupart des citoyens sont conscients de l’importance de ce processus.

L’importance de la mise en œuvre de la hausse de la TGAP

Un des sujets qui a déjà suscité plusieurs débats, c’est l’augmentation de la Taxe générale sur les activités polluantes dans l’Hexagone. En ce moment, le gouvernement serait en train de tracer une feuille de route afin de concrétiser ce projet courant 2018.

Recycler tous les plastiques sans exception et réguler la mise en décharge en la diminuant à plus de 50%. Tels sont les deux principaux objectifs qui ont été fixés  par le gouvernement français dans le cadre du renouvellement du mode de production et de consommation des acteurs économiques. Selon le ministère chargé de la transition écologique, il est primordial de passer à l’économie circulaire en mettant en exergue la limitation des gaspillages des ressources existantes.

Plus précisément, c’est une véritable remise en question du modèle économique en vigueur. Le gouvernement Macron est donc sur le point de mettre en place une nouvelle image de l’économie française en se basant sur la fiscalité. Désormais, le gouvernement mise beaucoup sur la TGAP pour relancer l’économie française tout en essayant de maintenir les objectifs du développement durable.

Les perspectives d’avenir de ce modèle économique

L’économie circulaire est un modèle économique qui vise à optimiser l’utilisation des ressources dans un processus de production. D’après les buts fixés par l’Etat, ce système cherche également à améliorer le mode de production et le mode de consommation de tout un chacun.

L’enjeu est de taille pour le gouvernement. Il faudrait déjà que chaque citoyen soit en mesure de respecter la démarche nécessaire pour atteindre les objectifs avancés. Ce qui nécessite des mesures d’accompagnement de la part des autorités compétentes.

D’ici 2025, 100% des plastiques seront recyclés de manières optimales et la mise en décharge serait réduit à moitié. Pour le bien de chacun, ce long processus génère plus de 800.000 emplois et plus encore. Selon toujours Brune Poirson, si l’on arrive à recycler une tonne de déchets, cela pourrait créer plus d’emploi. Contrairement à ce qui va se passer si on les jette. En effet, les avantages de l’économie circulaire sont nombreux. A part la création d’emploi, la limitation des émissions de gaz polluants serait bel et bien maîtrisée. Entre autres, les ressources du pays seraient également préservées.