La transmission d’une entreprise est un processus délicat qu’il ne faut pas prendre à la légère. Étés à l’approche de la retraite ? Désirez-vous transmettre les clés de votre entreprise à vos enfants ? Recherchez-vous un repreneur pour votre entreprise en difficulté ? Autant de raisons qui peuvent justifier un dirigeant à passer la main. Réussir la transmission de son entreprise, c’est assurer sa pérennité, la conservation des emplois à un éventuel repreneur.

Réalisez un véritable diagnostic de votre entreprise

Si vous êtes à la recherche d’un repreneur pour votre entreprise, il est indéniable qu’il faut au préalable établir un diagnostic dans le but de connaître sa véritable valeur. Beaucoup de dirigeants font l’erreur de ne pas effectuer cette étape et surestime la valeur de leur structure. Pour ce faire, identifiez les potentialités de développement et les faiblesses de l’entreprise, les documents comptables et financiers ainsi que les aspects fiscaux. Il s’agit en fait de faire un bilan sur la santé de l’entreprise, vous aurez alors une meilleure appréciation quant à sa valeur réelle.

Mettre en place une stratégie de transmission

Quel mode transmission est le mieux à même de redresser ou de poursuivre la croissance de l’entreprise ? Bien répondre à cette question va influer directement sur le devenir de la société. Vous avez le choix entre une cession à titre gratuit, une cession à titre onéreux ou une location-gérance, mais tout dépend aussi du type de repreneur de l’entreprise (associé, enfant, tiers…). La cession à titre gratuit est généralement définie dans le testament. La cession à titre onéreux concerne un repreneur qui va en quelque sorte racheter l’entreprise. Quant à la location-gérance, le gérant assure la gestion de l’entreprise à ses risques et périls tout en reversant une redevance mensuelle au propriétaire.

La négociation au moment de la transmission

Le processus de transmission d’une entreprise prend aussi en compte la phase de négociation qui porte sur les facteurs tels que le prix, la valeur des biens appartenant à l’entreprise, le devenir des salariés, l’aide apporté au repreneur… si vous avez au préalable établi un diagnostic de l’entreprise, le prix de cession sera accessible pour un repreneur. Ce diagnostic vous servira aussi d’argument pour montrer les points forts de l’entreprise et ses potentialités.

Comment trouver un repreneur ?

Trouver un repreneur qui sera capable d’augmenter la productivité de l’entreprise n’est pas une mince affaire pour la simple raison qu’il n’existe pas à l’heure actuelle une plateforme qui prend en charge tous ces processus. La plupart sont des sites d’annonces spécialisés dans la cession des entreprises. Vous pouvez également insérer une annonce dans les journaux de votre région, faire appel à la CCI de France qui disposent d’une multitude de contacts fiables. Si vous n’avez aucune idée pour trouver un acheteur ou si vous éprouvez des difficultés dans les différentes démarches, il existe des cabinets spécialisés sur les questions de cession d’entreprise.

N’hésitez pas à les contacter en cas de besoin. L’autre solution consiste à déléguer un mandataire qui prendra en charge toutes les démarches et vous soumettre par la suite les différentes offres.