La révolution d’Internet a favorisé l’arrivée de plusieurs plateformes de vente aux enchères en ligne. Ainsi, le métier de commissaire-priseur a dû s’adapter à cette évolution afin d’échapper à sa suppression. Désormais, le commissaire est contraint de cibler une clientèle connectée à Internet et d’organiser des enchères en ligne, à l’aide des outils numériques. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur un commissaire-priseur et l’organisation d’une vente aux enchères en ligne.

Le métier de commissaire-priseur

Le métier de commissaire-priseur consiste à diriger des ventes aux enchères publiques. C’est un spécialiste de l’art qui possède l’expertise des œuvres d’art, des meubles et articles mis en vente. À l’exception des biens immobiliers, le commissaire-priseur peut organiser la vente de toute autre sorte de bien. Depuis le décret n° 2001-650 du 19 juillet 2001 et la loi n° 2000-642 du 10 juillet 2000, on distingue les commissaires-priseurs exerçant au sein d’une société de ventes volontaire et les commissaires-priseurs judiciaires.

Les sociétés de vente volontaire qui réalisent des ventes aux enchères publiques, à la demande d’un particulier, confient désormais l’organisation à un commissaire-priseur qui exerce dans la société. Ce type de société est de forme commerciale et souvent appelée SVV (société de vente volontaire agréée).

Le commissaire-priseur judiciaire est nommé comme officier ministériel par arrêté du Garde des Sceaux. Avant sa prise de fonction, il doit prêter serment devant un tribunal de grande instance. À l’image du célèbre Jean-Claude Anaf, plusieurs autres commissaires-priseurs ont déjà été nommés par le Garde des Sceaux. Selon la loi, il est le seul qualifié pour organiser une vente aux enchères publiques et faire l’estimation du prix des marchandises. Le commissaire-priseur intervient dans des procédures collectives, des successions, des saisies-ventes, des crédits municipaux, etc.

Organisation d’une vente aux enchères physique

L’organisation d’une vente aux enchères repose essentiellement sur le commissaire-priseur. En effet, la mission d’un commissaire-priseur consiste à organiser et à diriger des ventes aux enchères. Toutefois, selon le type de vente et la nature du bien à vendre, plusieurs autres tâches s’ajoutent à la liste des missions de cet expert.

Pour l’organisation d’une vente aux enchères, le commissaire-priseur doit choisir le lieu du déroulement de l’évènement. En général, les ventes aux enchères se font dans des hôtels de vente ou les hôtels de ville. Au cours de la vente, le commissaire-priseur se charge de diriger et de coordonner les activités. Il présente brièvement les articles à vendre, donne le prix de base et fait monter les enchères pour finir par octroyer la marchandise à la personne qui offre le prix le plus élevé.

Quel que soit le type de marchandise à vendre, le commissaire-priseur évalue également les prix. Il doit alors avoir une connaissance des tableaux, des meubles et toutes autres marchandises qu’on pourrait vendre aux enchères. Il crée un catalogue pour que les potentiels acheteurs étudient les articles et sélectionne ce qui les intéresse. Enfin, le commissaire-priseur fait la promotion des articles à vendre avant la vente en organisant des expositions ou en plaçant des publicités. Cela va permettre aux acheteurs de savoir de quoi il s’agit avant le jour de la vente.

Passage au numérique : la blockchain

La société française DomRaider développe Auctiony, une solution basée sur la blockchain. Cette technologie est un outil de gestion en temps réel des ventes aux enchères dans le monde entier. Ainsi, grâce à cette solution n’importe qui dans n’importe quel pays du monde peut participer à la vente aux enchères. Auctionity est accessible au grand public, car elle offre une facilité dans l’installation et l’utilisation. Cet outil a révolutionné le monde des ventes aux enchères et s’est servi de la blockchain pour assurer la transparence et la sécurité aussi bien des acheteurs que des vendeurs.